CCAE-CCEA

Le Conseil canadien des aires écologiques (CCAE) a été constitué en 1982 en tant qu'organisme national sans but lucratif ayant pour mission «de faciliter et d'aider les Canadiens à établir et à gérer un réseau complet d'aires protégées représentatives de la diversité écologique naturelle terrestre et aquatique du Canada". Il est devenu un organisme de bienfaisance enregistré en 1995.

Les objectifs du CCEA pour établir, protéger et gérer un système représentatif et scientifiquement solide d’aires écologiques protégées sont les suivants:

  • informer et éduquer les Canadiens sur l'importance et le rôle des aires protégées;
  • guider la conception et l'achèvement d'un réseau d'aires protégées canadiennes, y compris la gamme complète des milieux terrestres et aquatiques;
  • déterminer les exigences écologiques et les dispositions institutionnelles nécessaires pour garantir l'intégrité des réseaux d'aires protégées;
  • faire progresser la bonne intendance, la gestion, la surveillance et la notification des aires protégées;
  • promouvoir les valeurs environnementales, sociales et économiques des aires protégées dans un contexte d'écosystème; et,
  • faciliter l'échange d'information pertinente entre les partenaires intéressés par le biais de forums régionaux et nationaux.

Le CCEA a également connu du succès en fournissant des conseils et une assistance aux agences internationales, nationales, provinciales / territoriales et locales sur les questions relatives aux aires protégées et à la conservation des écosystèmes. Reportez-vous au current strategic plan pour voir comment le CCAE continuera de fournir des produits et services essentiels aux agences et organisations impliquées dans la conservation des aires écologiques protégées.

CCEA travaille en partenariat avec de nombreuses agences et organisations à travers le Canada et dans le monde afin d'atteindre ces objectifs. Le CCEA tient régulièrement ses réunions dans différentes juridictions canadiennes pour discuter de problèmes communs et pour aborder des problèmes et des réalisations régionales particulières. Le CCEA joue souvent le rôle unique de rassembler divers points de vue régionaux pour obtenir une image écologique plus cohérente et pertinente pour toutes les juridictions.

Mettant de plus en plus l’accent sur la mondialisation, le portefeuille international du CCEA revêt une importance sans cesse croissante et est très pertinent pour les efforts régionaux et nationaux du Canada visant à remplir les obligations internationales telles que celles contenues dans la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique. La structure et le mandat uniques du CCEA lui permettent de s’attaquer à de nombreux problèmes de grande envergure touchant toutes les juridictions canadiennes.

Les zones protégées sont des zones mises de côté par voie législative ou par d'autres moyens efficaces et qui sont gérées pour une protection allant de valeurs écologiques précises jusqu'à la protection de l'écosystème dans son ensemble reflétant la diversité terrestre, aquatique ou marine du Canada. Elles vont de zones non perturbées par l'homme à des zones qui ont été modifiées par les activités humaines mais qui conservent toujours une importance valeur écologique.
FR